AccueilFAQS'enregistrerGroupesConnexionAdhérer
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
Marque Pages
 
----------------
 
 
----------------
 
 
----------------
Mentions légales du forum
Sondage
Vous sentez-vous représentés par vos élus lycéens ?
Oui
50%
 50% [ 34 ]
Non
47%
 47% [ 32 ]
autres
3%
 3% [ 2 ]
Total des votes : 68
Statistiques
Nous avons 458 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Bernabe80

Nos membres ont posté un total de 18246 messages dans 1374 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 0 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 0 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 32 le Mer 4 Déc 2013 - 17:00
Mots-clés

Partagez | 
 

 Les Irlandais rejettent à 53,4 % le traité de Lisbonne

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Quentin
Engagé
Engagé


Masculin
Nombre de messages : 113
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 19/04/2008

MessageSujet: Re: Les Irlandais rejettent à 53,4 % le traité de Lisbonne   Sam 21 Juin 2008 - 18:33

Entre ne rien comprendre et faire 5 années de droit il y a peut être de la marge, non ?

Les gens ne cherchent pas à connaitre les dispositions de l'alinéa 254 b (ou le 624 c, on est pas à ça près, hola), ils voudraient savoir pourquoi et ce que dit ce texte dans sa globalité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Irlandais rejettent à 53,4 % le traité de Lisbonne   Dim 22 Juin 2008 - 18:43

Je pense que c'est le rôle des organisation politiques et apolitiques de devoir résumer et simplifier les idées, pour que le plus bête des citoyens puisse comprendre... Comme ce qui se fait toujours lors des projets de loi nationale. Tant que rien n'est caché, tout va bien. Après, les explications annexes seront forcement subjectives.
Revenir en haut Aller en bas
John Galt
Impliqué
Impliqué


Masculin
Nombre de messages : 316
Age : 27
Localisation : Pau
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Les Irlandais rejettent à 53,4 % le traité de Lisbonne   Dim 22 Juin 2008 - 21:08

Quentin, les gens se fichent complètement des problèmes institutionnels, que ce soit pour le TCE ou le traité de Lisbonne à chaque fois les gens parlent de préoccupation autre.

Le TCE était compréhensible. Je l'ai lu (en partie seulement faute de temps, les textes auraient du être distribués plus à l'avance) en 2005 et quand je ne comprenais pas un mot, je demandais à ma mère juriste.
Le TCE était simple et ambitieux (comparé aux autres traités) puisqu'il imposait un traité unique regroupant tout le droit institutionnel européen en 400 articles environ, mettait les symboles européens et les droits de l'homme au cœur de l'UE et avançait des réformes indispensables pour le fonctionnement de l'UE. Mais il a été rejeté.

Je repense au débat télévisé de Chirac devant des jeunes (Chichi qui avait fait une démonstration très nulle), tous les jeunes posaient des questions qui ne concernaient pas les institutions de l'UE. Non, ils posaient des questions sur leur préoccupation. Je pense notamment à une fille qui voulait devenir avocate qui avait posé une question sur l'harmonisation européenne du diplôme d'avocat. Cela m'avait choqué car la fille étant juriste devait bien servir qu'il s'agissait du droit institutionnel européen. Un autre avait parlé de son travail au noir.

Les gens sanctionnent l'UE et les politiques sur les questions institutionnelles car ils ne se sentent pas concernés. Sur le référendum du quinquennat, il y a eu 70% d'abstention. Le référendum contre le TCE n'a pas été tellement un refus du traité mais surtout une occasion de sanctionner le gouvernement et la classe politique. Si les Français étaient euro-sceptique, ils auraient voté pour les partis euro-sceptiques. Or ce n'est pas le cas.

Il y a certes des idées principales dans le traité de Lisbonne pour régler l'impasse institutionnelle: vote à double majorité, renforcement du parlement européen, président du conseil élu pour deux ans, commission réduit à 18 membres tournants etc... Mais c'est aussi un traité technique qui règle des contentieux et qui reflètent un compromis à la virgule près, chaque alinéa est donc très important pour éviter des lacunes dans le fonctionnement des institutions européennes qui est complexe.

Mais de toute façon le traité de Lisbonne règle certes une bonne partie des problèmes juridiques mais pas le principal, celui auquel le TCE devait apporter une solution: le traité unique. Le traité de Lisbonne n'est qu'un amendement de feuilles volantes. Le droit institutionnel européen est complexe pour ça, il y a plein de traités mais pas de références uniques (En France, nous avons la constitution et les codes). Or le peuple se tamponne de la question du traité unique.

Là où je suis d'accord avec vous, c'est qu'il y a un vrai défaut de communication. Les eurosceptiques sont beaucoup plus doués, surtout qu'ils arrivent à déformer le traité par exemple en citant une phrase coupé du reste de l'article. Lorsque je débattais pour le TCE, je citais surtout les articles en entier après qu'un noniste citait une partie qui pouvait donner un sens complètement faussé. Là où les politiques ont merdé sur le TCE, c'est qu'ils auraient du dire que c'était surtout un traité unique qui avoir pour but de simplifier le droit institutionnel européen (quelle connerie de l'avoir appelé constitutionnel et surtout de parler de constitution européenne) et qui contenait quelques réformes institutionnelles de bases reprises par le traité de Lisbonne.

Ce qui me fait marrer , c'est que les nonistes critiquaient la partie III du traité qu'ils accusaient d'ultralibérale et pas tellement les parties I et II qui faisaient consensus sauf chez les souverainistes. Et là le traité de Lisbonne reprend juste les réformes institutionnelles surtout dans la partie II et un peu dans la partie I et les nonistes continuent d'accuser le traité de Lisbonne d'ultralibéral, là j'ai du mal à comprendre. Au moins, avouent-ils leur eurosepticisme.

Là où les partis politiques irlandais ont été "cons", c'est qu'ils ont fait les mêmes erreurs que les Français, ils se sont pris très tard pour lancer la campagne et n'ont pas su différencier le traité de Lisbonne qui n'a pas grand chose à voir avec le TCE.

Enayr, expliquer oui mais les lois ne sont pas votées par référendum, on peut en faire de même pour les traités.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Irlandais rejettent à 53,4 % le traité de Lisbonne   Mar 24 Juin 2008 - 11:11

John Galt a écrit:
puisque tu cites la Pologne, tu admets qu'avec l'Irlande, ce sont les deux pays où l'IVG est interdit

Les raisons sont purement religieuses et non politiques.

Citation :
La version simple était le TCE rejetée par référendum par les Néerlandais et les Français mais approuvées toujours par référendum par les Espagnols et les Luxembourgeois

Peux-tu nous rappeler le taux de participation des référendum Espagnols et Français, s'il te plait ?

Citation :
On dit aux Irlandais soit vous acceptez Lisbonne avec des garanties soit vous sortez de l'UE.

Pourquoi n'a-t-on pas agit de manière similaire avec la France ou les Pays-bas ?

Citation :
Ils ont bien accepté Nice une seconde fois, on pourra en faire de même pour Lisbonne.

Et les Danois ont bien voté deux fois pour Maastricht me semble-t-il ? Vive le respect de la souveraineté des peuples (ce principe est inscrit dans les conditions d'adhésion de l'UE).
Revenir en haut Aller en bas
John Galt
Impliqué
Impliqué


Masculin
Nombre de messages : 316
Age : 27
Localisation : Pau
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Les Irlandais rejettent à 53,4 % le traité de Lisbonne   Mar 24 Juin 2008 - 15:21

On s'en moque (Restez poli !) pour l'IVG que ce soit interdit pour des raisons religieuses, c'est l'Etat qui légifère et donc c'est un sujet politique.

Pour le TCE :
Luxembourg : Oui 56,52% participation: 90,44%
France : Non 54,67% participation: 69,34%
Pays-bas : Non 61,54% participation: 63,3%
Espagne : Oui 76,73% (avec 6,03% de blancs et seulement 17,24% contre) participation: 42,32%


Ensuite pour le TCE, la majorité des pays avaient dit oui. Le traité est bloqué par deux pays.

Il serait question de faire du pressing sur l'Irlande si les 26 autres disent oui. Il suffirait qu'un autre vote non et le pressing ne marcherait pas.

Les gens ne votent pas contre l'Europe :
52% des Français avaient voté sanction contre le gouvernement et 40% le trouvaient trop libéral.

Aux Pays-Bas :

  • 32% des électeurs votant NON citent comme raison principale le manque d'information et une majorité écrasante estime que le débat sur le texte a démarré trop tard
  • 19% contre une diminution de la souveraineté nationale
  • 14% ont voté contre le gouvernement en place ou contre les divers partis favorables au texte
  • 13% sont d'avis que l'Europe coûte trop cher
  • 8% se disent opposés à la construction européenne


Ensuite pourquoi tu parles du TCE alors que le traité de Lisbonne est différent ?

Pour les Danois, ils vont encore revoté Maastricht et le vote part sur une base favorable surtout que Fogh Rassmussen, le premier ministre est très populaire.

Et faire voter un traité par le parlement n'est pas absurde. L'UMP a été élue démocratiquement et le traité de Lisbonne faisait partie de son programme. Les gens ont voté en toute conscience de cause et la preuve est aussi qu'il y a eu peu de manifestations contre le traité de Lisbonne, ce qui montre que les gens n'ont rien à faire des questions institutionnelles.

Edit Modo : Attention à ton langage! nous ne sommes pas à la foire!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les Irlandais rejettent à 53,4 % le traité de Lisbonne   Mer 25 Juin 2008 - 18:38

Deux choses :

Oui, tu as raison et tu as bien appris tes cours John, l'Etat et ses pouvoirs sont bien un sujet politique. Sauf que tu oublies une chose énorme : TOUS LES PAYS D'EUROPE NE SONT PAS LAÏQUES!!! Donc les questions religieuses sont forcément liés à la législation.

Pour ce qui est de la démocratie et de l'UMP, même si ce parti est le parti dont je fais partie, je pense qu'une question aussi importante que la question Européenne doit être voté par référendum. Pourquoi ? Par souci de transparence par rapport au peuple.
Revenir en haut Aller en bas
John Galt
Impliqué
Impliqué


Masculin
Nombre de messages : 316
Age : 27
Localisation : Pau
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Les Irlandais rejettent à 53,4 % le traité de Lisbonne   Jeu 26 Juin 2008 - 12:25

Enayr, je sais que religion et politique peuvent être liés et je je ne l'ai jamais nié. Mais l'avortement reste une question politique.

L'Europe est une question de politique comme une autre, il n'y a pas besoin de référendums. Dans ce cas là autant faire tout voter par référendum. Cependant un référendum paneuropéen aurait du sens puisque tout le peuple européen voterait ensemble. Et si le peuple ne veut pas d'Europe qu'il élise des partis eurosceptiques.
Revenir en haut Aller en bas
Tõtõ
The people important
The people important
avatar

Masculin
Nombre de messages : 767
Age : 28
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Re: Les Irlandais rejettent à 53,4 % le traité de Lisbonne   Jeu 26 Juin 2008 - 21:49

><

L'avortement, une raison politique si tu veux, il n'en demeure pas moins que dans les pays qui ne sont pas laïcs sans séparation de l'Eglise et de l'Etat, la religion devient de fait politique, c'est inéluctable.

Peut-être que si les politiques prenaient plus les gens en considération en dépassant le stade de "l'électeur potentiel", il y aurait moins de problèmes de cette nature, peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
John Galt
Impliqué
Impliqué


Masculin
Nombre de messages : 316
Age : 27
Localisation : Pau
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: Les Irlandais rejettent à 53,4 % le traité de Lisbonne   Jeu 26 Juin 2008 - 23:25

Toto, mais je n'ai jamais nié que le religieux pouvait devenir politique. Je dis tout ce qui considère la législation est politique, religieux ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Max M.
V.I.P
V.I.P
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1408
Age : 27
Localisation : Devant mon ordinateur !
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Les Irlandais rejettent à 53,4 % le traité de Lisbonne   Sam 5 Juil 2008 - 20:19

Je vais aller à contre-courant mais je suis tout-à-fait d'accord avec John, bien que je ne sois pas même pour le "oui", je serais plutôt contre le "non".

Tout d'abord, je trouve le principe même de référendum très discutable, surtout à cause de son manichéisme simpliste en "oui" ou "non". Si l'on pouvait plusieurs traités (par exemple le Traité de Lisbonne, un traité fait par les eurosceptiques d'extrême-gauche, un traité fait par les eurosceptiques d'extrême-droite, un traité fait par les néo-gaullistes...), le Traité de Lisbonne aurait toutes ses chances. Mais comment voulez-vous faire voter une question aussi importante que celle-là par une opinion publique qui aura naturellement tendance à s'exprimer sur des sujets différents (politique intérieure...) et à suivre plus facilement les tenants du "non" ("non" qui au passage n'a aucune valeur constructive) que ceux du "oui" (ce qui est assez normal vu le peu d'entrain qu'ils mettent à défendre les traités. Cf le Premier Ministre irlandais, Brian Cowen, qui a avoué lui-même ne pas avoir lu le Traité de Lisbonne) ?

Un des gros problèmes de l'Europe, à mon sens, c'est qu'elle n'a pas assez réfléchi à son identité culturelle avant de se former. Elle s'est élargie, quelque peu approfondie mais ne s'est jamais demandé quelles étaient ses bases, qu'est-ce qui faisait que l'Europe était l'Europe... Jean Monnet lui-même, père de l'Europe, avouait quelques temps avant sa mort : "Si je devais recommencer, je commencerais par la culture." Plus récemment (dans le Figaro du 1er juillet), Jean-Thomas Lesueur, délégué général de l'Institut Thomas-More, disait : "Il manque [à l'Europe] qu'il pense à elle quand un citoyen européen dit qui il est." Il n'y a pas réellement d'identité européenne (surtout en France) mais juste une grande alliance économique à l'anglo-saxonne basée sur des limites pseudo-géographiques. Comment peut-on espérer former une union solide et durable si l'on ne sait pas ce qui nous unit ? Comment peut-on s'unir aux Allemands, aux Espagnols ou encore aux Polonais si l'on arrive pas à les comprendre ?

Peut-être aurait-il fallu commencer par faire une Constitution légère mais solide, une Constitution à la Joseph de Maistres et non pas à la 1795, c'est-à-dire adaptée à la culture de l'Europe et non pas faite pour l'homme dans l'absolu. Ne seraient entrés dans cette Europe que les pays qui correspondraient à ces critères culturels et pas seulement à des critères économiques.

Sdh > Tu dis que le choix exprimé lors d'un référendum doit être respecté et jamais remis en cause par un autre référendum qui serait un déni de démocratie ? Donc tu penses que l'on n'aurait jamais dû faire revoter les Portugais sur l'avortement et ne pas le libéraliser dans leur pays, c'est ça ? Autre question : Tu dis que tous les pays de l'UE ont libéralisé l'avortement, que c'est même une condition sine qua non d'entrée dans l'UE. Plus tard tu reconnais que l'Irlande et la Pologne n'ont pas libéralisé l'avortement. Ces deux pays ne font-ils pas partie de l'UE ? Si l'on devait t'écouter, ils n'auraient aucune raison d'y être (ce qui arrangerait bien les défenseurs du Traité de Lisbonne puisque l'avis des Irlandais, de même que celui du Président polonais, n'aurait aucune importance dans le processus de construction européenne). Pourtant il me semble que c'est le cas.

Alizée > Les Irlandais sont obligés de voter par référendum tout traité européen depuis qu'un universitaire eurosceptique a gagné un procès, où il réclamait le droit des citoyens à s'exprimer sur la construction européenne. Heureusement, en France, aucun universitaire n'a encore gagné un tel procès, ce qui a permis au président Sarkozy, par je-ne-sais-quelle pirouette juridique de faire adopter le Traité de Lisbonne par vote des Parlementaires.

Quentin > J'ai lu dans le Nouvel Obs "Les partisans du "oui" ont perdu car ils ont trop bien expliqué le Traité de Lisbonne, c'est-à-dire de façon très technique." A l'inverse, il est tellement plus simple de persuader les gens lorsqu'on agite quelques chiffons blancs qu'on fait passer pour d'agressifs fantômes. Ca s'appelle la démagogie et c'est le premier défaut de la démocratie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aevl.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Irlandais rejettent à 53,4 % le traité de Lisbonne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Irlandais rejettent à 53,4 % le traité de Lisbonne
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le traité de Lisbonne autorise à tuer des "émeutiers"
» Le Traité de Lisbonne ou comment s'instaure la Loi fascite en Europe !
» [Papier] Traité d'héraldique
» De Martonne, Traité de géographie physique
» Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Elus Lycéens :: Espace privé :: Archives ::   :: Présidence Française de l'Union Européenne-
Sauter vers: