AccueilFAQS'enregistrerGroupesConnexionAdhérer
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
Marque Pages
 
----------------
 
 
----------------
 
 
----------------
Mentions légales du forum
Sondage
Vous sentez-vous représentés par vos élus lycéens ?
Oui
50%
 50% [ 34 ]
Non
47%
 47% [ 32 ]
autres
3%
 3% [ 2 ]
Total des votes : 68
Statistiques
Nous avons 458 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Bernabe80

Nos membres ont posté un total de 18246 messages dans 1374 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 32 le Mer 4 Déc 2013 - 17:00
Mots-clés

Partagez | 
 

 DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !

Aller en bas 
AuteurMessage
Benitus
V.I.P
V.I.P


Masculin
Nombre de messages : 1510
Age : 28
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 18/05/2007

MessageSujet: DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !   Mar 4 Nov 2008 - 21:40

Xavier Darcos a présenté, le 21 octobre dernier, l’architecture globale de la future classe de seconde, première étape de la réforme du « nouveau lycée
républicain ».
Vous avez des questions sur ce qui va changer pour vos études, pour vos enfants, pour votre travail d’enseignant ? Posez toutes vos questions à Xavier Darcos et à Mathieu Maraine, délégué national à la vie lycéenne, qui vous répondront en direct et en vidéo, le jeudi 6 novembre de 18 à 19 heures.

http://www.interneto.fr/chat/mineduc/lycee/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ci-le.fr
Tõtõ
The people important
The people important
avatar

Masculin
Nombre de messages : 767
Age : 28
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Re: DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !   Mar 4 Nov 2008 - 21:54

Mais ils ne pourront jamais répondre à toutes les questions en si peu de temps ^^
Revenir en haut Aller en bas
Adnane
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 938
Age : 27
Localisation : Académie de Strasbourg
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !   Mer 5 Nov 2008 - 0:28

Si, si. Ils ont engagé des profs pour répondre aux questions. ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fidl.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !   Mer 5 Nov 2008 - 10:53

Adnane a écrit:
Si, si. Ils ont engagé des profs pour répondre aux questions. ^^

Razz
Revenir en haut Aller en bas
boby
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 405
Age : 27
Localisation : Salon de Provence
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !   Jeu 6 Nov 2008 - 20:11

Comme par hasard ce sont des mecs de l uni qui ont la parole ...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/subliminalsanctuary
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !   Jeu 6 Nov 2008 - 20:34

Moi j'ai posé une question sur la semestrialisation... L'avez vous entendu ?
Revenir en haut Aller en bas
Adnane
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 938
Age : 27
Localisation : Académie de Strasbourg
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !   Jeu 6 Nov 2008 - 20:45

Oui ^^

Mais comme par hasard, les réponses aux questions sont "l'inverses" de ce qui est pensé.

J'attends, de voir mes questions. Enfin, en une heure, tout est possible. ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fidl.org/
boby
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 405
Age : 27
Localisation : Salon de Provence
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !   Jeu 6 Nov 2008 - 20:51

GJEAN : Votre question Les
élections au CVL au suffrage universel ne mobilise pas les élèves,
est-il envisagé une modification de la représentation des élèves en
simplifiant les élections au CVL ?
X. Darcos - M. Maraine : bonjour.
X. Darcos - M. Maraine : Bonjour.
X. Darcos - M. Maraine : Il y a deux raisons pour lesquelles nous souhaitons la réforme.
X. Darcos - M. Maraine : Tout d'abord pour harmoniser les réformes que nous proposons.
X. Darcos - M. Maraine : Le principe de la réforme, c'est de retrouver un fonds commun de savoirs, mais surtout à côté d'accompagner les élèves.
X. Darcos - M. Maraine : Leur donner du temps pour approfondir et les soutenir, et puis leur permettre d'avoir des choix.
X. Darcos - M. Maraine : C'est vrai à l'école primaire avec le retour aux fondamentaux et le soutien ou la remise à niveau.
X. Darcos - M. Maraine : Au collège, vous avez le dispositif du socle commun des connaissances, mais aussi l'accompagnement éducatif.
X. Darcos - M. Maraine : ainsi qu'au lycée.
X. Darcos - M. Maraine : La classe de seconde montrait de grandes faiblesses, essentiellement sur le constat qu'un élève qui s'enjage en seconde,
X. Darcos - M. Maraine : qui commence à faire des choix, s'il est en difficulté au milieu de l'année,
X. Darcos - M. Maraine : s'il ne réussit pas ce qu'il a choisit, il redouble en fin d'année.
X. Darcos - M. Maraine : Nous avons 15 à 20% de redoublants en seconde, c'est énorme.
X. Darcos - M. Maraine : Et il y a une grande déperdition avant et après le baccalauréat...
X. Darcos - M. Maraine : environ 500 000 avant le baccalauréat.
X. Darcos - M. Maraine : Et puis 360 000 après le baccalauréat.
X. Darcos - M. Maraine : Donc le système est peu efficace.
X. Darcos - M. Maraine : Il
faut réformer le lycée pour que les élèves puissent avoir davantage de
choix, revenir sur des orientations qu'ils auraient prises

X. Darcos - M. Maraine : qu'ils soient soutenus avec des enseignements complémentaires.
X. Darcos - M. Maraine : Qu'ils soient accompagnés dans leur réflexion sur leur destin.
X. Darcos - M. Maraine : Bien entendu, je n'ai pas d'opinion préconçue sur ces questions.
X. Darcos - M. Maraine : Nous faisons une propositions qui est le résultat de longs mois de travaux.
X. Darcos - M. Maraine : Qui vient en partie de ce que voulaient les lycéens au printemps dernier.
X. Darcos - M. Maraine : Je souhaite que tout le monde s'exprime.
X. Darcos - M. Maraine : Il s'agit de jeunes adultes et il n'est pas question d'imposer une réforme impossible et inutile.
X. Darcos - M. Maraine : Il n'y a pas de stratégie brutale dans cette réforme car nous avons besoin de l'accord des personnes concernées.
X. Darcos - M. Maraine : Je crois que cette année les élèves ont beaucoup mieux voter qu'auparavant.
X. Darcos - M. Maraine : Plus d'un sur deux a voté.
X. Darcos - M. Maraine : 'est pas mal.
X. Darcos - M. Maraine : Et donc on peut considérer que le dispositif fonctionne.
X. Darcos - M. Maraine : La question est de savoir comment s'engagent ceux qui se soumettent au suffrage.
X. Darcos - M. Maraine : Il faudrait peut-être davantage de candijatures. -- votre message a bien été envoyé au modérateur -- : 'boby : Est ce du direct ? '
X. Darcos - M. Maraine : On a eu affaire à un vrai succès avec ces élections en octobre.
X. Darcos - M. Maraine : Pendant
une semaine, c'est plus de 1 600 lycées qui se sont exprimés, plus de 2
millions de lycéens qui ont eu le choix parmi une dizaine de candidats
pour 7 sièges dans chaque lycée.

X. Darcos - M. Maraine : un lycée sur deux qui vote, c'est bien.
X. Darcos - M. Maraine : C'est mieux que pour des élections générales qui ont lieu à intervalles réguliers.
X. Darcos - M. Maraine : on
donne quand même la possibilité aux lycéens de s'exprimer sur des
sujets qui les touchent, les activités périscolaires, le règlement
intérieur, etc.

X. Darcos - M. Maraine : C'est
donc un instrument moderne et huit ans après la généralisation des
conseils de la vie lycéenne, on arrive à une certaine maturité

X. Darcos - M. Maraine : avec un chiffre de participation qui augmente, qui passe le cap des 1,7 million élèves qui se sont exprimés.
X. Darcos - M. Maraine : C'est vraiment quelque chose qui fonctionne bien et de mieux en mieux.
sud lycéen63
: Cette réforme,quand on sait quel est accompagné de nombreuses
supréssion de postes,n'est elle pas qu'une nouvelle façon pour le
gouvernement de détruire notre service publique d'éducation
X. Darcos - M. Maraine : Voilà une question nuincée.
X. Darcos - M. Maraine : Je rappelle d'abord que la réforme des lycées ne s'accompagne d'aucun retrait d'emploi.
X. Darcos - M. Maraine : C'est
pourquoi j'ai décidé que sur les retraits d'emplois qui se préparent
pour le budget 2009-2010, qu'aucun ne toucherait les lycées, sauf pour
des marges démographiques.

X. Darcos - M. Maraine : les
postes non renouvelés se raient pris dans des postes différents, parmi
les remplaçants qui ne remplacent pas, cela concerne 10 000 personnes.

X. Darcos - M. Maraine : Et puis ceux qui sont affectés dans des services pas en liaison directe avec les élèves, 30 à 35 000 personnes en france.
X. Darcos - M. Maraine : Il
est même à craindre qu'on puisse raisonner à l'inverse, car le
dispositif qu'on met en place pour le lycée, étant donné qu'il offre
beaucoup plus de choix, qu'il va demander du temps à consacrer aux
élèves sera peut-être un peu plus compliqué.

X. Darcos - M. Maraine : On
nous parlait des 11 000 emplois non renouvelés, mais je rappelle qu'à
la rentrée 2008 nous avons eu un meilleur taux d'encadrement dans les
classes, c'est-à-dire un peu plus de professeurs par élever que l'année
précédente.

Tristan Maupoil
: La réforme du lycée que vous proposez aux lycéens permettra une plus
grande flexibilité pour créer son parcours, mais que prévoit la réforme
pour que les lycées soit plus autonomes et que chacun des
établissements aient une "marque de fabrique" ?
X. Darcos - M. Maraine : et
évidemment personne n'a l'intention de démanteler le service public,
surtout pas quelqu'un comme moi qui s'y consacre depuis un peu plus de
30 ans.

X. Darcos - M. Maraine : Ce
sont des sujets différents, indéniablement tous les pays modernes se
sont appuyés sur le principe d'une plus grande autonomie des
établissements.

X. Darcos - M. Maraine : Ce n'est pas la doctrine française traditionnellement.
X. Darcos - M. Maraine : Nous pensons qu'il faut des programmes nationaux et ne pas faire une distribution de l'éducation à la carte.
X. Darcos - M. Maraine : Ce n'est pas ce que nous souhaitons.
X. Darcos - M. Maraine : Mais
pour être efficace il faut que les établissements aient une marge
d'autonomie car ils s'adressent à des milieux différents, il y a des
grandes disparités d'élèves.

X. Darcos - M. Maraine : l'environnement aussi est très différent et donc les établissements doivent pouvoir répondre aux situations particulières.
X. Darcos - M. Maraine : Voilà
pourquoi pour la dotation globale de fonctionnement, nous commençons à
élargir la part qui pourrait être de 15 à 20% et à disposition du
conseil d'administration de l'établissement pour

X. Darcos - M. Maraine : conduire
des politiques particulières, d'encouragement aux langues vivantes, de
soutien, des partenariats avec des associations sportives de proximité,
des échanges avec des pays étrangers,

X. Darcos - M. Maraine : d'enseigner des disciplines rares.
X. Darcos - M. Maraine : Bref, de faire en sorte que l'établissement puisse respirer à son rythme en fonction de ses propres besoins.
X. Darcos - M. Maraine : Comme nous le faisons déjà avec Réussite au collège.
Geoffroy
Lagouarde : Je suis lycéen en classe de 1ere S, je suis surchargé de
travaille, je travaille plus de 2 heures tous les soirs de la semaine.
Alors pourquoi rajouter des heures en plus, alors, qu'on en a déjà
beaucoup trop?
X. Darcos - M. Maraine : D'abord, nous n'allons parler ici que de la classe de seconde. Le cycle première et terminale n'est pas encore arrêté.
X. Darcos - M. Maraine : Et le but n'est pas de faire des heures en plus.
X. Darcos - M. Maraine : Ce qu'il dit est juste, le lycéen français fait beaucoup plus d'heures que le lycéen européen en moyenne.
X. Darcos - M. Maraine : Surtout en disciplines scientifiques.
X. Darcos - M. Maraine : Donc ils ont trop d'heures.
X. Darcos - M. Maraine : Il ne s'agit pas d'en ajouter.
X. Darcos - M. Maraine : L'an prochain, cet élève sera en terminale, il n'est pas concerné par la réforme, elle se fera derrière lui.
X. Darcos - M. Maraine : Le
principe, comme vous le savez, c'est de faire 21 heures de bloc commun,
d'heures qui sont des disciplines annuelles, qu'on retouve pour tous,
français, mathématiques, histoire géographie, langues vivantes,
éducation physique, éduca tion civique.

X. Darcos - M. Maraine : Puis, trois heures de soutiens de toutes natures, puis des modules.
X. Darcos - M. Maraine : Cela fait un total de 30 heures. C'est déjà pas mal.
X. Darcos - M. Maraine : Les lycéens font entre 28 et 35 heures selon les options qu'ils ont choisies.
X. Darcos - M. Maraine : C'est
effectivement, au vu des questions qui me sont posées directement sur
le site vie lycéenne, complètement dédié aux lycéens et leur vie,
effectivement la question des horaires

X. Darcos - M. Maraine : des
plages horaires parfois très étendues de 8 heures le matin jusqu'à 18
heures le soir, notamment dans des zones rurales où il faut revenir à
la maison,

X. Darcos - M. Maraine : c'est compliqué si on ajoute le temps des devoirs.
X. Darcos - M. Maraine : Il
faut donc un meilleur rééquilibrage des horaires sur la semaine et on
gagnera en qualité de vie du lycéen dans l'établissement et chez lui.

X. Darcos - M. Maraine : C'est vraiment une question d'équilibre et c'est une avancée réelle.
jld
: Aucun lycée ne propose toutes les disciplines des modules
d'exploration et d'approfondissement, comment alors faire en sorte que
les élèves découvrent ces matières dans les lycées ?
X. Darcos - M. Maraine : C'est une affirmation de principe qui n'est pas garantie. Dans la plupart des lycées les modules d'exploration seront proposés.
X. Darcos - M. Maraine : Je ne vois pas lesquels ne le se raient pas, peut-être des modules très renforcés dans des disciplines rares ou artistiques,.
X. Darcos - M. Maraine : En
tout cas, nous souhaitons que les lycées aient les moyens, dans les
quatre dominante des modules: humanité, sciences, sciences de la
société et technologie (dont le sport), les élèves

X. Darcos - M. Maraine : puissent choisir très librement deux modules et que jamais il ne soit fait obstacle ou refus.
X. Darcos - M. Maraine : Donc je peux en principe rassurer cet élève.
Sun : Vous comptez réformer le système dit des "filières", comment se répercutera elle sur l'examen du baccalauréat ?
X. Darcos - M. Maraine : D'abord,
la classe de seconde ne touche pas la questiondes filières, car, quels
que soient les modules choisis en seconde, cela n'impliquera pas

X. Darcos - M. Maraine : pour lui une filiarisation vers la terminale.
X. Darcos - M. Maraine : C'est important dins la réforme.
X. Darcos - M. Maraine : on peut regretter que les élèves soient pré-orientés.
X. Darcos - M. Maraine : Nous ne souhaitons pas cela.
X. Darcos - M. Maraine : Nous
souhaitons que les élèves voient les disciplines et, en cas de besoin,
que l'élève puisse changer et, en fin d'année, il verra ce qu'il aura
réussi et il fera le choix de la filière.

X. Darcos - M. Maraine : Quant à la question du baccalauréat, la question ne se pose pas pour le moment.
X. Darcos - M. Maraine : Nous devons avoir une définition de ce que sera le cycle terminal.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/subliminalsanctuary
boby
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 405
Age : 27
Localisation : Salon de Provence
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !   Jeu 6 Nov 2008 - 20:52

X. Darcos - M. Maraine : cela
concernera 2011 et 2012 et le baccalauréat sera un examen global ce qui
permet d'évaluer ce qu'on aura étudié en première et terminale.

X. Darcos - M. Maraine : c'est une mauvaise façon d'aborder les choses en commençant par le baccalauréat.
X. Darcos - M. Maraine : Nos élèves passeront un bac qui sera tel que celui d'aujourd'hui.
X. Darcos - M. Maraine : Cela ne doit pas être une obsession.
X. Darcos - M. Maraine : Pour
avoir le contact assez régulier avec des représentants lycéens, je n'ai
pas le sentiment que ce soit une attente de voir ce lycée complètement
transformé.

X. Darcos - M. Maraine : Et
ce n'est pas une crainte en tant que telle. Pour la plupart je suis
porté à croire que les lycéens ont le sentiment, sur la base des
constats établis en partenariat avec les représentants des lycéens,

X. Darcos - M. Maraine : Mais aussi les représentants du conseil national de la vie lycéenne, ce n'est pas véritablement une crainte.
X. Darcos - M. Maraine : Il faut laisser le temps à cette réforme de se poser.
X. Darcos - M. Maraine : C'est
comment améliorer le lycée, faire en sorte que chacun puisse réussir,
plutôt que de se poser la question de la finalité même du bac.

tchoukatoune
: Pour Monsieur Maraine : A part les élections aux CVL, etc..., j'ai un
peu de mal à comprendre ce qu'est la vie lycéenne. Merci de me répondre.
X. Darcos - M. Maraine : En tout cas, ce n'est pas une inquiétude réelle.
X. Darcos - M. Maraine : La
vie lycéenne, c'est simple, c'est la conjonction de trois grands pôle:
d'abord l'ensemble des droits, des devoirs et des obliga tions des
lycéens.

X. Darcos - M. Maraine : l'obligation d'assiduité scolaire, mais aussi la question des droits de publica tion.
X. Darcos - M. Maraine : On peut faire un journal avec un cadre qui a été défini depuis 1991.
X. Darcos - M. Maraine : Mais aussi tout ce qui touche à la démocratie lycéenne.
X. Darcos - M. Maraine : Tous les deux ans, c'est un grand temps fort, tous les lycéens sont appelés à désigner leurs représentants.
X. Darcos - M. Maraine :
c'est également, troisièmement, tout ce qui touche aux initiatives
lycéennes avec le fonds de vie lycéenne qui permet de pouvoir mener des
initiatives.

X. Darcos - M. Maraine : Et huit ans après la généralisation de ces CVL dans chaque lycée, on voit une certaine maturité des projets.
X. Darcos - M. Maraine : En
tout cas, de lycée en lycée, ils se ressemblent, ils sont mis en place
par des inter- CVL, c'est-à-dire des lycées qui mettent en commun leurs
bonnes idées.

X. Darcos - M. Maraine : Par exemple, on peut remettre en place des bacs* de fin d'année.
X. Darcos - M. Maraine : Et ceux qui le faisaient étaient ceux qui mutualisaient leurs moyens.
X. Darcos - M. Maraine : Et
encore, avec cette grande réforme du lycée, je crois qu'on aura une vie
lycéenne, non pas qui se fait à côté du lycée comme on a trop souvent
l'impression aujourd'hui,

X. Darcos - M. Maraine : mais une vie lycéenne totalement intégrée au lycée.
clémence
: En ce qui concerne les cvl, la réforme du lycée permeterrait elle de
rendre ces instances plus décisionnelles et non pas de simples conseils
de consultation afin de développer de réels projets?
X. Darcos - M. Maraine : Beaucoup de mécanismes vont contribuer à faire en sorte que cela fonctionne.
X. Darcos - M. Maraine : La
vie lycéenne s'organise au plus près des établissements. Les lycéens
sont co-décideurs, ils font partie du conseil d'administration.

X. Darcos - M. Maraine : Il y a une vie démocratique, la vie lycéenne correspond à une instance démocratique.
X. Darcos - M. Maraine : La responsabilité des adultes restant la leur.
X. Darcos - M. Maraine : Nous sommes un pays dans lequel nous donnons énormément de poids à la parole des lycéens.
X. Darcos - M. Maraine : Souvent, à l'étranger, le mot n'existe pas pour "syndicalisme lycéen".
X. Darcos - M. Maraine : Nous sommes donc heureux que les lycéens soient associés à la vie de leur établissement.
X. Darcos - M. Maraine : Complètement,
c'est un instrument moderne pour rendre les lycéens autonomes,
responsables conscients de leurs actes avec cette possibilité de monter
des projets.

X. Darcos - M. Maraine : Cela contribue pour nos lycéens à se responsabiliser, à faire des choses qui sortent du cadre ordinaire du tavail.
X. Darcos - M. Maraine : si
effectivement cette réforme continue à être motivée par des questions
d'autonomie de l'élève, le responsabiliser et l'aider à réussir et sur
la totalité de son cursus, on aura tout gagner et les

X. Darcos - M. Maraine : instances lycéennes participent fortement à cela.
babouche11
: Bonjour. J'aimerais savoir pourquoi, alors que nous vivons dans un
monde où les sciences et les technologies sont omniprésentes depuis un
bon siècle, vous avez ainsi sacrifié et dévalorisé les sciences
expérimentales par rapport aux autres disciplines. Que vont devenir les
enseignants de SVT et PC?
X. Darcos - M. Maraine : Il
n'y a aucun sacrifice, les sciences expérimentales sont dans le tronc
commun et comportent le SVT et des sciences de physique-chimie.

X. Darcos - M. Maraine : Nous
sommes là conformes exprimés par bien des instances autres que nous,
comme l'académie des sciences qui souhaite que nous obligions ces
sciences à se rapprocher.

X. Darcos - M. Maraine : Par
ailleurs, des élèves, qui s'intéressent à ces sciences expérimentales,
pourront les prendre en module et en feront beaucoup plus d'heures
qu'actuellement dans la classe de seconde telle qu'elle est aujourd'hui.

X. Darcos - M. Maraine : C'est dans l'intérêt de tous que les élèves qui souhaitent aller plus loin dans ces sciences puissent le faire.
X. Darcos - M. Maraine : et pour les professeurs d'avoir des élèves moins nombreux, mais passionnés.
X. Darcos - M. Maraine : Et le service de ces professeurs ne seront pas réduits.
X. Darcos - M. Maraine : Ils auront en face d'eux des effectifs plus intéressés.
Jérémie
: Pensez-vous qu'il soit normal qu'un élève puisse sortir du lycée sans
avoir été familiarisé avec les SES? Pourquoi ne pas les intégrer au
tronc commun alors qu'elles sont plébiscitées par de nombreux élèves?
X. Darcos - M. Maraine : Nous ne prévoyons aucune réduction de service pour ces services et aucune diminution du nombre de ces enseignants.
X. Darcos - M. Maraine : C'est une question qui a déjà été débattue.
X. Darcos - M. Maraine : Je suis d'accord avec cet internaute car cela fait partie de la culture d'un citoyen moderne.
X. Darcos - M. Maraine : C'était déjà une option en seconde.
X. Darcos - M. Maraine : On pourra prendre deux modules qui toucheront à ce questions, donc trois à six heures.
X. Darcos - M. Maraine : Quant
au cycle terminal, nous n'avons pas arrêté leschoses, mais il ne serait
pas inutile que nous puissions avoir une approche des

X. Darcos - M. Maraine : questions de droit, de sciences économiques et sociales pour tout le monde.
X. Darcos - M. Maraine : Vous savez bien qu'il est compliqué de mettre autant de choses à tout le monde.
X. Darcos - M. Maraine : Mais je suis d'accord sur le fait que nous devons l'offrir à tous.
X. Darcos - M. Maraine : Pas l'imposer à tous, mais l'offrir.
Zaz92
: En quoi le choix des modules optionnels va-t-il influer sur la suite
de la scolarité du lycéen ? Peut-on réellement faire ce choix si on ne
connait pas l'organisation de la 1ère ? Ne risque-t-on pas d'enfermer
le lycéen dans une "filière" choisie trop tôt ?
X. Darcos - M. Maraine : Précisément c'est exactement l'inverse.
X. Darcos - M. Maraine : C'est une question importante car nous voulons que la classe de seconde soit déconnectée du cycle terminal.
X. Darcos - M. Maraine : En seconde, on expérimente des disciplines, on a un tronc commun.
X. Darcos - M. Maraine : Si on se sent bien dans des disciplines, on les garde.
X. Darcos - M. Maraine : Un élève qui prendra les sciences et les mathématiques ira naturellement vers ce qu'on appelle aujourd'hui la filière S.
X. Darcos - M. Maraine :
mais un élève qui ne se trouvera pas bien dans ces disciplines et qui
souhaitera changer de discipline, il pourra vérifier et choisir son
parcours.

X. Darcos - M. Maraine : Donc
il y a au contraire très clairement une volonté de ne pas faire de la
seconde une préparation automatique, un début de filiale dont on ne
peut plus sortir.

X. Darcos - M. Maraine : C'est d'ailleurs l'origine de nombreux échec, notamment en classe de seconde elle-même.
JLD
: Le fait que 15 à 20 % des élècves de Seconde redouble ne viendrait-il
pas du fait que ces élèves n'aienbt pas le niveau requis pour arriver
en classe de Seconde ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/subliminalsanctuary
boby
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 405
Age : 27
Localisation : Salon de Provence
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !   Jeu 6 Nov 2008 - 20:52

X. Darcos - M. Maraine : C'est parce que l'élève n'a pas réussi à sortir des options qu'il avait choisies qu'il redouble.
X. Darcos - M. Maraine : on le dit à tous les nivaux.
X. Darcos - M. Maraine : On le dit pour le niveau de sixième, on le dit pour le niveau de seconde.
X. Darcos - M. Maraine :
il faut que nous prenions les élèves comme ils sont et le dispositif
qui sera mis en place sera apte à aider les élèves les plus en
difficulté.

X. Darcos - M. Maraine : Ils seront dans des plus petits effectifs devant des professeurs qui les motiviront.
X. Darcos - M. Maraine : Mais
ils auront aussi les trois heures de remise à niveau,
d'approfondissement, qui leur permettront d'aller plus loin en cas de
difficulté.

X. Darcos - M. Maraine : Cela
dit, les élèves qui entrent en seconde sont capable de suivre au lycée.
C'est plutôt les méthodes de travail qui les déconcertent et ils sont
dans un système

X. Darcos - M. Maraine : qui leur parait déconnecté de ce qu'ils ont connu auparavant.
X. Darcos - M. Maraine : L'échec du passage du troisième en seconde, le fait qu'on découvre l'autonomie, sera accompagné.
X. Darcos - M. Maraine : Et le passage de la terminale à l'université vient du fait qu'aucun élève n'a été préparé au travail autonome.
X. Darcos - M. Maraine : Observez que j'ai commencé par la méthode plutôt que par le niveau.
X. Darcos - M. Maraine : Ce que nous cherchons bien, c'est une continuité.
Jérémie Saint-Jalm : Quel place sera fait aux nouvelles technologies dans la réforme du lycée?
X. Darcos - M. Maraine : J'ai
parlé du tronc commun, des enseignements fondamentaux et de
l'accompagnement éducatif tout le long car il faut avoir cette logique
qui consiste, non pas à juger l'élève sur son niveau,

X. Darcos - M. Maraine : mais l'accompagner.
X. Darcos - M. Maraine : comme vous le savez, nous avons comme option découverte de l'environnement numérique de travail.
X. Darcos - M. Maraine : On pourra choisir de se spécialiser dans ce domaine.
X. Darcos - M. Maraine : Je crois que c'est informatique et société numérique.
X. Darcos - M. Maraine : J'observe aussi que les trois heures d'accompagnement contribueront à faire vivre le monde numérique dans l'établissement.
X. Darcos - M. Maraine : Nous savons tous que les élèves se servent d'Internet, mais il faut qu'ils aillent y chercher les bons éléments.
X. Darcos - M. Maraine : Et que quelqu'un l'aide à savoir comment le faire et voir ce que cela a produit.
X. Darcos - M. Maraine : l'avantage du dispositif qu'on propose, c'est qu'ils auront trois heures pour faire cela.
X. Darcos - M. Maraine : Je suis un grand défenseur de l'environnement numérique de travail.
X. Darcos - M. Maraine : Il faut que très tôt les élèves s'habituent aux outils.
X. Darcos - M. Maraine : Nous encourageons le tableau blanc interactif en primaire, cela fonctionne bien.
X. Darcos - M. Maraine : Et les élèves qui entrent en seconde ont déjà une connaisance de cet outil.
X. Darcos - M. Maraine : Ce
n'est pas révolutionnaire, mais un prolongement, une amélioration, un
approfondissement du recours au numérique dans le monde scolaire.

nicolasbataillard
: pourquoi passer du trimestre au semestre? cela ne va il pas réduire
le nombre d'occasions de retrouver les professeurs, le corps
disciplinaire et les délégués élèves autour d'une table?
X. Darcos - M. Maraine : Cela va être l'inverse.
X. Darcos - M. Maraine : On
passe de trois conseils de classe à quatre rencontres puisque, à la fin
du premier et du second semestre vous aurez un conseil de classe qui
ressemble à ce qu'il est aujourd'hui.

X. Darcos - M. Maraine : Mais
nous avons prévu qu'au milieu du semestre il y ait une autre réunion
comparable, un temps d'arrêt, non plus pour orienter mais faire le
bilan, éventuellement corriger le tir, entendre les doléances et les
projets des uns et des autres.

X. Darcos - M. Maraine : et donc cela fera quatre rencontres.
X. Darcos - M. Maraine : D'ailleurs, nous avons prévu d'augmenter l'indemnité spécifique liée à cela car ils auront une réunion supplémentaire.
X. Darcos - M. Maraine : Mais
le semestre, j'ai été moi-même professeur pendant vingt ans, j'ai
mémoire de comment ça se passe, j'ai fait des sections un peu partout,
je connais bien.

X. Darcos - M. Maraine : Le premier trimestre n'en finit plus, on a l'impression de faire quatre mois.
X. Darcos - M. Maraine : le deuxième va très vite car vous avez les vacances qui arrivent très vite.
X. Darcos - M. Maraine : Et à Pâques, jusqu'ici, ça va, mais au mois de juin tout le monde est parti et tout s'effiloche.
X. Darcos - M. Maraine : Nous avons recommencé à travailler en juin.
X. Darcos - M. Maraine : Cela va se faire dans toute les académie à la rentrée prochaine.
X. Darcos - M. Maraine : Les conseils d'orientation et de classe se feront plus tard.
X. Darcos - M. Maraine : Le mois de juin se doit d'être utile.
X. Darcos - M. Maraine : Cela coûte beaucoup aux contribuables.
X. Darcos - M. Maraine : Avec le semestre, cela marchera beaucoup mieux. Le premier s'arrêtera fin janvier.
X. Darcos - M. Maraine : Puis, une pause et vous continuez ou pas dans vos options.
X. Darcos - M. Maraine : Dans ce cas, on essaie autre chose et on peut entrer dans un deuxième semestre avec de nouveaux choix.
X. Darcos - M. Maraine : En
ce qui concerne la relation avec les vacances, vous aurez quand même en
gros le point de rupture qui sera davantage les vacances de février que
celles de Noël.

X. Darcos - M. Maraine : Je ne pense pas qu'on puisse toucher aux vacances scolaires sans provoquer une révolution.
X. Darcos - M. Maraine : On me dit souvent que les élèves n'ont pas assez de semaines de cours.
X. Darcos - M. Maraine : j'attends celui qui me proposera de toucher aux vacances scolaires.
X. Darcos - M. Maraine : Il faut admettre qu'elles sont dans le paysage français depuis longtemps.
X. Darcos - M. Maraine : D'ailleurs, 7 semaines de cours, puis 2 semaines de vacances, c'est entré dans la loi, donc on n'y touchera pas.
xavier
: La réforme qui était annoncée était bien plus profonde, et visait
plutôt à s'inspirer d'un lycée "finlandais". Pourquoi ne pas l'avoir
poussée jusqu'au bout ? '
X. Darcos - M. Maraine : Le semestre, c'est moderne pour avoir un second choix.
X. Darcos - M. Maraine : je vais répondre à xavier que ce n'est pas ainsi que leschoses se présentent.
X. Darcos - M. Maraine : Le modèle finlandais, je le connais, la façon dont cela se passe dans l'OCDE, je la connais.
X. Darcos - M. Maraine : J'ai bien observé les systèmes éducatifs.
X. Darcos - M. Maraine : Ce qui se pays dans ces pays est loin de ce qu'on fait ici, notamment le lycée sans cours.
X. Darcos - M. Maraine : imaginez si j'avais dit: Il n'y aura plus de cours du tout..
X. Darcos - M. Maraine : Donc c'était exporter un système assez éloigné de nos moeurs.
X. Darcos - M. Maraine : Ce
que nous proposons est déjà révolutionnaire, du temps autrement que
sous forme de cours, plus d'autonomie, une gestion de parcours
différente et d'ailleurs c'est si révolutionnaire que cela suscite
l'inquiétude de beaucoup.

X. Darcos - M. Maraine : Je souhaite que pour ce qui est du cycle terminal on puisse aller plus loin sur la modélisation.
gigi
: Comment fera un professeur de langues pour accueillir au 2d semestre
des élèves qui commencent une LV3 et des élèves qui la pratiquent
depuis 6 mois?
X. Darcos - M. Maraine : Parce que les modules de second semestre ne seront pas les mêmes que ceux du-ér semestre.

X. Darcos - M. Maraine : Les
lycées, c'est des jeunes adultes et des professeurs qui travaillent
ensemble, on ne peut pas catapulter un système qui ne convienne à
personne.

X. Darcos - M. Maraine : Du première semestre.
gigi : Pouvez vous préciser ce que sera l'accompagnement scolaire: fait par qui? par groupes de combien d'élèves?
X. Darcos - M. Maraine : Ce sont évidemment les professeurs qui feront ces enseignements, c'est leur responsabilité.
X. Darcos - M. Maraine : Ils auront leurs cours et ils devront participer aux travaux interdisciplinaires.
fm
: Donneriez-vous la possibilité d'enseigner plusieurs matières si
l'enseignant en a la compétence, par exemple économie et EPS ?
X. Darcos - M. Maraine : Nous avons fixé les trois heures pour les élèves et les lycées s'organiseront.
X. Darcos - M. Maraine : Ce n'est pas dans nos projet d'enseigner plusieurs matières.
X. Darcos - M. Maraine : Il existe des professeurs bivalents qui peuvent pratiquer deux disciplines, mais ce n'est pas dans nos projets.
histoiregeo08 : donc en tant que prof je vais finir par vivre dans le lycee?
X. Darcos - M. Maraine : sauf
si nous rencontrons un champion médaillé dans une discipline et qu'il
est également professeur de français, mais cela doit être un cas
exceptionnel.

X. Darcos - M. Maraine : Les
professeurs ont un service qui sera le même. Ils auront 18 ou 16 heures
comme avant, mais ils auront une partie de cours et une partie de temps
de remise à niveau et de travail interdisciplinaire.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/subliminalsanctuary
Adnane
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 938
Age : 27
Localisation : Académie de Strasbourg
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !   Jeu 6 Nov 2008 - 20:58

C'est ta question qui est passé ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fidl.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !   Jeu 6 Nov 2008 - 21:00

Adnane a écrit:
Oui ^^

Mais comme par hasard, les réponses aux questions sont "l'inverses" de ce qui est pensé.

J'attends, de voir mes questions. Enfin, en une heure, tout est possible. ^^

Ma question était : "Ne pensez vous pas que la repartition en semestre va provoquer la même chose qu'elle provoque à l'université ? (c'est à dire le même taux d'échec)"
Revenir en haut Aller en bas
Adnane
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 938
Age : 27
Localisation : Académie de Strasbourg
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !   Jeu 6 Nov 2008 - 21:04

Avoue tout de même que les questions ont finement été sélectionné.

Ils ont pris au début une question de Sud pour faire genre ils répondent aussi aux syndicats. ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fidl.org/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !   Jeu 6 Nov 2008 - 21:06

Citation :
Avoue tout de même que les questions ont finement été sélectionné

Je sais pas j'ai eu un bug :$
Revenir en haut Aller en bas
boby
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 405
Age : 27
Localisation : Salon de Provence
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !   Jeu 6 Nov 2008 - 21:12

Lol ma question à cloturé mais comme de par hasard celle qui gênaient n'ont pas été annoncées

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/subliminalsanctuary
Tõtõ
The people important
The people important
avatar

Masculin
Nombre de messages : 767
Age : 28
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Re: DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !   Jeu 6 Nov 2008 - 21:28

Le thème des questions était suffisamment restreint pour qu'ils ne soient pas pris de cours.

Aucune question sur les programmes, s'ils ne changent pas ce serait un exploit vu qu'il y a une nouvelle répartition de certains horaires.

Rien de vraiment gênant pour eux même si un petit mensonge sur le début et les suppressions de poste ça fait pas de mal, comme s'il n'y avait pas eu de problème ...
Revenir en haut Aller en bas
alizee.baud
V.I.P
V.I.P
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2777
Age : 30
Localisation : Academie de grenoble
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !   Jeu 6 Nov 2008 - 21:42

J'ai pas pus etre presente j'ai eu un rendez vous de derniere minutes !!!
vous avez tous participer

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aevl.fr
boby
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 405
Age : 27
Localisation : Salon de Provence
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !   Jeu 6 Nov 2008 - 21:51

http://www.splityourmother.com/

Résumé de ma participation

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/subliminalsanctuary
Tõtõ
The people important
The people important
avatar

Masculin
Nombre de messages : 767
Age : 28
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Re: DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !   Jeu 6 Nov 2008 - 22:44

Mais ils ont pas répondu à tout le monde non plus Razz
Revenir en haut Aller en bas
Adnane
Modérateur
Modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 938
Age : 27
Localisation : Académie de Strasbourg
Date d'inscription : 16/02/2007

MessageSujet: Re: DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !   Sam 8 Nov 2008 - 0:48

lol Oui ! Je sais bien ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.fidl.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !   

Revenir en haut Aller en bas
 
DISCUTEZ AVEC LE MINISTRE !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La pédophilie dans l'Église...
» quoi faire avec des poivrons ?
» Calcul de probabilité, tirage avec remise.
» dialogues avec l'ange recueilli par Gitta Mallasz
» Des sphères photographiées à Argèle sur mer avec un réseau de diffraction!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Elus Lycéens :: Espace privé :: Archives-
Sauter vers: