AccueilFAQS'enregistrerGroupesConnexionAdhérer
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
Marque Pages
 
----------------
 
 
----------------
 
 
----------------
Mentions légales du forum
Sondage
Vous sentez-vous représentés par vos élus lycéens ?
Oui
50%
 50% [ 34 ]
Non
47%
 47% [ 32 ]
autres
3%
 3% [ 2 ]
Total des votes : 68
Statistiques
Nous avons 458 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Bernabe80

Nos membres ont posté un total de 18246 messages dans 1374 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 32 le Mer 4 Déc 2013 - 17:00
Mots-clés

Partagez | 
 

 Le gouvernement instaure la prime au mérite pour les fonctio

Aller en bas 
AuteurMessage
alizee.baud
V.I.P
V.I.P
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2777
Age : 30
Localisation : Academie de grenoble
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Le gouvernement instaure la prime au mérite pour les fonctio   Sam 1 Nov 2008 - 13:43

du Samedi 1 novembre 2008

Le gouvernement instaure la prime au mérite pour les fonctionnaires


Le gouvernement va lancer dans les prochains jours la prime au mérite pour les fonctionnaires, qui concernera au départ environ 200.000 agents, et pourra s'élever à 14.400 euros par an au maximum pour les postes à forte responsabilité.

Un décret, qui doit paraître début novembre, doit instituer une Prime de fonctions et de résultats (PFR), comprenant une part de rémunération fixe, en fonction du niveau de difficulté et de responsabilité du poste, et une part de rémunération variable, en fonction des objectifs à atteindre.

Cette PFR, révélée vendredi par Le Figaro, doit concerner 198.200 fonctionnaires, qui appartiennent notamment à la "filière administrative", c'est-à-dire intendants d'établissements scolaires, juristes dans des ministères, responsables de ressources humaines en préfecture....

En premier lieu, il concernera les 21.600 attachés et attachés principaux, cadres de la filières administrative (catégorie A, recrutés à bac+3 et le plus souvent à bac+5) de la Fonction publique d'Etat.

Les enseignants ne sont pas concernés par le dispositif, précise-t-on au ministère.

Il ne s'agit pas que des hauts fonctionnaires. "A terme les catégories B vont rentrer dans ce dispositif, et ensuite l'ensemble des trois Fonctions publique (Etat, hospitalière, territoriale)", précise l'entourage du ministre.

"Il n'y aura pas de primes négatives, personne ne verra sa rémunération baisser, mais certains verront leur rémunération moins augmenter que traditionnellement", a expliqué le secrétaire d'Etat chargé de la Fonction publique André Santini sur France Info.

Selon le ministère de la Fonction publique, "chaque poste va avoir un barême de 0 à 6 en fonction du niveau de difficulté et de responsabilité, c'est le fixe, la cotation du poste, ça ne bougera pas". Cette part fixe sera à croiser avec la grille indiciaire, le nombre d'année, etc.

"Et à côté, il y aura une part variable, qui va aussi dépendre d'un barème. Un arrêté va bientôt lister le niveau d'objectif à atteindre, de 0 à 6, avec un minimum plancher et un plafond maximal", selon la même source.

"L'agent va construire sa cotation avec son DRH ou son supérieur, au moment des entretiens d'évaluation", précise-t-on de même source.

Les ministères vont "décliner l'outil, à leur rythme, et selon les populations visées. Evidemment que les gens qui occupent des postes sans grande responsabilité n'auront pas une part de variable très importante", a-t-on précisé au ministère de la Fonction publique.

Mais tous les ministères ne vont pas se lancer en même temps car "la clé, la légitimité du dispositif repose sur une bonne évaluation, sur la qualité de l'évaluateur".

Ainsi, les premiers ministères à mettre en place la PFR (Défense, Agriculture, Affaires étrangère, services du Premier ministre, et ensuite Education nationale, Equipement) "ont mis en place depuis quelques mois un plan de formation à l'évaluation". "Ils savent que leurs évaluateurs sont prêts et les agents auront confiance dans ce dispositif", affirme le ministère.

Pour la FSU, premier syndicat de la Fonction publique d'Etat, qui a déjà demandé le retrait du projet de décret, la rémunération en fonction des résultats est source d'effets pervers, contradictoires avec les exigences d'une administration au service de l'intérêt général" et va "opposer les personnels entre eux".

Le Snui-Sud-Trésor (impôts) estime de son côté qu'elle serait "dangereuse, car elle reviendrait à rémunérer des missions sensibles au rendement, privilégiant la quantité au détriment de la qualité, au détriment des usagers et des principes du service public".




source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aevl.fr
Tõtõ
The people important
The people important
avatar

Masculin
Nombre de messages : 767
Age : 28
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 15/02/2008

MessageSujet: Re: Le gouvernement instaure la prime au mérite pour les fonctio   Sam 1 Nov 2008 - 15:49

Tant que ça n'incite pas à mettre la pression sur leur subordonné de façon démesurée pour atteindre des objectifs disproportionnés ou que ça ne dégrade pas le service en bas de l'échelle par méconnaissance du terrain des fonctionnaires concernés j'ai rien contre ^^
Revenir en haut Aller en bas
 
Le gouvernement instaure la prime au mérite pour les fonctio
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prime au mérite pour les chefs d'établissement
» Blanquer n'exclut pas de mettre en place une prime au mérite pour les enseignants
» La suppression des compléments de bourse au mérite pour les bacheliers avec mention Très Bien est contestée.
» La rémunération au mérite : qu'en pensez-vous ?
» prime de 1500 euros pour néotits reconduite en 2011/2012 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Elus Lycéens :: Espace privé :: Archives-
Sauter vers: