AccueilFAQS'enregistrerGroupesConnexionAdhérer
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
Marque Pages
 
----------------
 
 
----------------
 
 
----------------
Mentions légales du forum
Sondage
Vous sentez-vous représentés par vos élus lycéens ?
Oui
50%
 50% [ 34 ]
Non
47%
 47% [ 32 ]
autres
3%
 3% [ 2 ]
Total des votes : 68
Statistiques
Nous avons 458 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Bernabe80

Nos membres ont posté un total de 18246 messages dans 1374 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 32 le Mer 4 Déc 2013 - 17:00
Mots-clés

Partagez | 
 

 Une agence nationale de remplacement des professeurs

Aller en bas 
AuteurMessage
alizee.baud
V.I.P
V.I.P
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2777
Age : 30
Localisation : Academie de grenoble
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Une agence nationale de remplacement des professeurs   Dim 18 Mai 2008 - 16:21

(Photo : Demarthon / AFP)

Le ministre de l'Education Xavier Darcos veut mettre en place une agence nationale de remplacement des profs malades ou manquants dès la rentrée 2009.

Pas question de courber l'échine sous la pression des enseignants. Soucieux de ne pas apparaître comme un ministre qui recule devant les manifestants, à l'instar de tous ses prédécesseurs, Xavier Darcos veut au contraire continuer à briser les tabous. Et d'annoncer la création d'«une agence nationale de remplacement dès la rentrée 2009» pour pallier les absences des enseignants.

Après l'annonce d'un service minimum lors des jours de grève des enseignants, le ministre de l'Education nationale explique dans Le Parisien/Aujourd'hui en France qu'avec cette agence, il «va aller plus loin : les parents se plaignent souvent que les remplacements tardent, quand un professeur est absent, malade. Nous avons pourtant 50.000 enseignants à disposition pour cela».

Il s'empresse toutefois de préciser que «les fonctionnaires ne changeront pas de statut. Il ne s'agit pas d'une agence intérim: ce sera une structure de planification et d'organisation nationale, dédiée à cette seule fonction, qui dépendra directement de l'Etat, pilotée par le ministère».

«Notre système ne marche pas très bien»

Invité également sur France 2, Xavier Darcos a constaté que «notre système ne marche pas très bien, on ne sait pas bien les (enseignants remplaçants ndlr) mobiliser». «Lorsque nous manquons ponctuellement de tel ou tel professeur», l'agence «pourra solliciter des jeunes professeurs en fin de préparation, des stagiaires ou des étudiants en fin de master».

Réaction de la gauche ? L'ancien ministre socialiste de l'Education Jack Lang «ne sait pas si cette agence est une bonne idée mais depuis un an, on assiste à une situation dont le gouvernement est coupable, qui laisse pendant deux, trois ou quatre mois des enfants sans professeur». «C'est scandaleux», dénonce le député PS du Pas-de-Calais. «Quand on se livre à une hécatombe massive de postes, à un programme de plan de destruction d'emplois (...), je souhaite bien du plaisir à ceux qui devront organiser ces remplacements».

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aevl.fr
Max M.
V.I.P
V.I.P
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1408
Age : 27
Localisation : Devant mon ordinateur !
Date d'inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: Une agence nationale de remplacement des professeurs   Dim 18 Mai 2008 - 19:26

Voilà ce que répond Gilles Moindrot, secrétaire générale du SNUipp-FSU (syndicat majoritaire dans l'enseignement primaire), aux déclarations du gouvernement (service minimum ainsi qu'agence nationale de remplacement) :


Citation :
Le secrétaire général du SNUipp-FSU (majoritaire au primaire) Gilles Moindrot s'est insurgé vendredi contre l'idée selon laquelle les professeurs des écoles, actuellement, ne préviendraient pas les familles en cas de grève.

Nicolas Sarkozy a annoncé jeudi le dépôt avant l'été d'un projet de loi sur le droit à l'accueil des enfants dans les écoles primaires, comprenant l'obligation d'une déclaration préalable des enseignants grévistes 48 heures avant la grève.

"Il faut que le chef de l'Etat et le ministre de l'Education cessent de tromper l'opinion sur cette question: actuellement, les professeurs des écoles préviennent les familles en faisant signer un mot sur le cahier de texte. Tous les parents d'élèves le savent", a-t-il déclaré à l'AFP.

"Par exemple pour la grève de jeudi dernier, les collègues ont fait signer un mot entre le vendredi et le mardi précédant la grève", a-t-il ajouté.

Il s'est par ailleurs dit "dubitatif" sur la création d'une agence nationale de remplacement, se demandant comment une "agence basée à Paris pourrait mieux gérer cette question que les services déconcentrés dans les départements".

"Cela risque d'être une machinerie bureaucratique", a-t-il dit.

Il s'est inquiété des propos du ministre selon lequel il pourrait être fait appel à des étudiants en fin de formation: "Le métier ne s'improvise pas. Est-ce bien sérieux d'avoir ce type de recrutement ? La qualité du remplacement sera moindre", a-t-il affirmé.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aevl.fr
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Une agence nationale de remplacement des professeurs   Dim 18 Mai 2008 - 22:09

Je trouve que Gilles Moindrot a tout à fait raison. Surtout lorsqu'il dit que le "métiers (de professeur ndlr) ne s'improvise pas. Je doute fort que des étudiants même en fin de cursus puisse égaler le savoir d'un enseignant (même en début de cursus).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une agence nationale de remplacement des professeurs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une agence nationale de remplacement des professeurs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Académie de Créteil: Titularisation des professeurs et CPE stagiaires
» Grève le 1er avril ?
» Protocole de remplacement ?!?
» Le remplacement dans le secondaire privé sous contrat
» Remplacement d'avril à juillet : ISSR ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Elus Lycéens :: Vie Lycéenne :: Lycéens :: L'éducation-
Sauter vers: