AccueilFAQS'enregistrerGroupesConnexionAdhérer
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
Marque Pages
 
----------------
 
 
----------------
 
 
----------------
Mentions légales du forum
Sondage
Vous sentez-vous représentés par vos élus lycéens ?
Oui
50%
 50% [ 34 ]
Non
47%
 47% [ 32 ]
autres
3%
 3% [ 2 ]
Total des votes : 68
Statistiques
Nous avons 458 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Bernabe80

Nos membres ont posté un total de 18246 messages dans 1374 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 32 le Mer 4 Déc 2013 - 17:00
Mots-clés

Partagez | 
 

 Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur

Aller en bas 
AuteurMessage
alizee.baud
V.I.P
V.I.P
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2777
Age : 30
Localisation : Academie de grenoble
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Universités: la levée des blocages prend de l''ampleur   Mar 12 Mai 2009 - 23:57

Citation :

Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur en France



Les étudiants de Grenoble, Besançon et Dijon ont voté mardi en faveur de la levée du blocage de leurs universités, en grève depuis plusieurs semaines contre les réformes gouvernementales, à l'inverse de ceux de Toulouse et de Caen, toujours mobilisés.
Les quelque 2.000 étudiants de l'université de Bourgogne (UB), réunis en assemblée générale à Dijon, ont voté "à une forte majorité" en faveur du déblocage du bâtiment Droit et Lettres, selon une porte-parole du comité de mobilisation des étudiants.
Les accès du bâtiment Droit-Lettres de l'université dijonnaise étaient obstrués par des monceaux de chaises empilées depuis le 27 mars dernier.
La présidente de l'université, Sophie Béjean, avait mis en place dès fin avril un "plan de rattrapage des cours", avec "chaque jour", la délocalisation de 350 à 500 d'entre eux, ce qui devrait permettre "de maintenir les examens du 18 au 29 mai prochain".
A Grenoble-III, sur le campus universitaire de Saint-Martin-d'Hères (Isère), la levée du blocage a été votée à main levée à l'unanimité d'environ 300 participants d'une assemblée générale, mardi à la mi-journée.
Cette décision intervient au lendemain d'une consultation, organisée par la présidence de Grenoble-III, des étudiants, qui se sont prononcés à majorité pour la neutralisation du semestre (777 voix pour 343 contre), après des mois de grève.
A Besançon, un vote organisé lundi a fait apparaître une large majorité en faveur du maintien des examens (oui: 762, non: 441) et une majorité presque équivalente en faveur de la levée du blocage de l'université (oui: 725, non: 473), a-t-on appris mardi.
Sur le campus du Mirail à Toulouse, en revanche, une assemblée générale d'environ 2.000 étudiants a massivement voté la poursuite de la grève et a reconduit le blocage des activités de la faculté à une importante majorité.
Les grévistes, qui bloquent Toulouse-II depuis deux mois, sont ensuite partis au centre-ville et 120 d'entre eux, selon la police, occupaient la grande "Salle des Illustres" de la mairie, place du Capitole, vers 16h30.
Dans le même temps, le président de l'université, Daniel Filâtre, qui "regrette profondément ce vote", a réaffirmé devant des journalistes qu'il ferait "tout pour qu'il y ait des examens dans la deuxième quinzaine de juin", car "l'annulation du semestre serait la pire situation".
A Caen, une assemblée générale de quelque 2.900 personnes, qui a duré environ six heures, a également voté pour la poursuite du blocage. D'après un comptage réalisé en faisant sortir les étudiants par deux portes différentes selon leur opinion, du hall où l'AG se déroulait, 1.556 étudiants ont voté pour le blocage, 1.252 contre et 124 se sont abstenus.

source

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aevl.fr
Clara.F
Impliqué
Impliqué
avatar

Féminin
Nombre de messages : 208
Age : 27
Localisation : Academie de nice
Date d'inscription : 31/03/2007

MessageSujet: Re: Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur   Mer 13 Mai 2009 - 0:44

Le jour ou ils comprendront que les blocus c'est pas un moyen d'avoir des diplômes bradé peut être qu'ils arrêterons .
Revenir en haut Aller en bas
Marina Yerlès
En train de reflechir
En train de reflechir
avatar

Féminin
Nombre de messages : 74
Age : 26
Localisation : Avignon
Date d'inscription : 08/03/2009

MessageSujet: Re: Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur   Mer 13 Mai 2009 - 21:05

Les bloqueurs ont des revendications tu sais, ils n'ont pas pour but de rater leur diplôme !
Revenir en haut Aller en bas
http://unl-fr.org/
remi-marchand
Impliqué
Impliqué
avatar

Masculin
Nombre de messages : 307
Age : 24
Localisation : Le Mans - CNED
Date d'inscription : 25/01/2009

MessageSujet: Re: Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur   Mer 13 Mai 2009 - 22:53

Oui plutot! Mais le jour ou l'UNI comprendra cela tu sait!
Revenir en haut Aller en bas
http://revoltescolaire.skyrock.com/
alizee.baud
V.I.P
V.I.P
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2777
Age : 30
Localisation : Academie de grenoble
Date d'inscription : 04/02/2007

MessageSujet: Re: Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur   Mer 13 Mai 2009 - 23:10

c'est pas que l'UNI comprend pas c'est que l'uni et pleins d'autres savent que c'est pas en allant dans la rue qu'ont obtiens tout et qu'au bout d'un moment faut pensé a ceux qui veullent aller en cours

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.aevl.fr
Chuck Norris
The Star
The Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 483
Age : 97
Localisation : la ou se trouve l'ennemi
Date d'inscription : 12/02/2009

MessageSujet: Re: Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur   Mer 27 Mai 2009 - 5:03

Marina Yerlès a écrit:
Les bloqueurs ont des revendications tu sais, ils n'ont pas pour but de rater leur diplôme !

Quelle revendication?

Un petit florilège de ce qui a été voté en AG :

"la fin du capitalisme"
"la dissolution de l'assemblée nationale"
"la fin de la pauvreté dans le monde"
"l'autogestion du système scolaire français"

Des revendications? ^^

Notons surtout que la revendication "abrogation de la LRU" est un non sens, la loi LRU étant une loi modificative ne pouvant être abrogée. Le seul moyen de revenir en arrière étant le vote d'une loi modificative reprendant la législation précédente en terme identique. Ce qui avec le trajet législatif français, prendrait 6 mois en procédure d'urgence, plus d'un an en procédure normale.

Et personellement, pour sieger dans différents conseils, ce serait une catastrophe pour mon université de revenir en arrière maintenant que l'on nous a enfin donné les moyens de nous battre dans la cours des grands au niveau mondial (alors que nous n'étions qu'une petite université de province de 10 000 étudiants condamné à vivre dans l'ombre de grenoble et Lyon dans l'ancien dispositif)...
Revenir en haut Aller en bas
le.pere.verdure
En train de reflechir
En train de reflechir


Masculin
Nombre de messages : 45
Age : 40
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur   Mer 27 Mai 2009 - 17:28

Citation :
la fin du capitalisme"
"la dissolution de l'assemblée nationale"
"la fin de la pauvreté dans le monde"
"l'autogestion du système scolaire français"

C'est du réchauffé Rolling Eyes

Citation :
Notons surtout que la revendication "abrogation de la LRU" est un non sens, la loi LRU étant une loi modificative ne pouvant être abrogée. Le seul moyen de revenir en arrière étant le vote d'une loi modificative reprendant la législation précédente en terme identique. Ce qui avec le trajet législatif français, prendrait 6 mois en procédure d'urgence, plus d'un an en procédure normale.

Ah bon ? l'abrogation de la LRU est un non-sens ?
As tu visionner le lien sur le processus de Bologne et la stratégie de Lisbonne ? As tu déjà entendu parlé de globalisation de l'EN ?
Si oui, et que tu soutiens encore que l'abrogation de la LRU est un non-sens, c'est soit que tu penses en terme d'individus là où il faut parler en terme de population, ou que tu ne veux pas aboutir à l'élèvation du niveau des diplômes pour tous.
Revenir en haut Aller en bas
le.pere.verdure
En train de reflechir
En train de reflechir


Masculin
Nombre de messages : 45
Age : 40
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur   Mer 27 Mai 2009 - 17:30

Citation :
Et personellement, pour sieger dans différents conseils, ce serait une catastrophe pour mon université de revenir en arrière maintenant que l'on nous a enfin donné les moyens de nous battre dans la cours des grands au niveau mondial

Pourrais tu m'indiquer ton université s'il te plais ?
Revenir en haut Aller en bas
Chuck Norris
The Star
The Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 483
Age : 97
Localisation : la ou se trouve l'ennemi
Date d'inscription : 12/02/2009

MessageSujet: Re: Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur   Mer 27 Mai 2009 - 18:15

Citation :
Ah bon ? l'abrogation de la LRU est un non-sens ?
As
tu visionner le lien sur le processus de Bologne et la stratégie de
Lisbonne ? As tu déjà entendu parlé de globalisation de l'EN ?
Si
oui, et que tu soutiens encore que l'abrogation de la LRU est un
non-sens, c'est soit que tu penses en terme d'individus là où il faut
parler en terme de population, ou que tu ne veux pas aboutir à
l'élèvation du niveau des diplômes pour tous.

Rien à voir, tu sort. Je dit juste que c'est un non sens juridique vu qu'on ne peut pas abroger une loi modificative sans se retrouver dans une merde noire vis à vis des unité ayant modifés leurs status, se retrouvant illico hors la loi ect. C'est pour ça qu'on n'abroge jamais une loi modificative, on vote une nouvelle loi.

Et oui, je soutienss toujours la LRU, et le processus de Bologne qui va selon moi pas assez loin car il faudrait le pousser au niveau mondial.

Mais c'est sur, que ce n'est pas très favorable pour quelqu'un qui à 30ans est toujours étudiant à protester contre tout changement ^^.


Citation :
Pourrais tu m'indiquer ton université s'il te plais ?

Université de Savoie, pôle d'excellence coincé entre Lyon et Grenoble, qui dans le système actuel se retrouve de fait considéré comme une fac bas de gamme alors que certains de nos UFR sont reconnus au niveau mondial. La loi LRU nous permet de capitaliser sur nos points forts (très forte proximité avec le tissu industriel local) pour devenir un phare plus qu'un suiveur.


Citation :
C'est du réchauffé Rolling Eyes

Ca a encore été voté il y a quelques jours, à Paris 3, Paris 4 et Rennes 2.
Revenir en haut Aller en bas
le.pere.verdure
En train de reflechir
En train de reflechir


Masculin
Nombre de messages : 45
Age : 40
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur   Mer 27 Mai 2009 - 19:33

La LRU n'est pas une loi modificative. Elle ne modifie rien, elle offre un nouveau cadre législatif aux établissements universitaires.

"Et oui, je soutienss toujours la LRU, et le processus de Bologne qui va selon moi pas assez loin car il faudrait le pousser au niveau mondial."

Moi je te dis, et je ne suis pas le seul à le dire, que le processus de Bologne, si tu l'as étudié, comme je l'ai étudié au cours de ma scolarité, tu devrais savoir que cette loi est caduque pour les raisons invoquées ici

"Mais c'est sur, que ce n'est pas très favorable pour quelqu'un qui à 30ans est toujours étudiant à protester contre tout changement"

Que dire de quelqu'un qui a 88 ans et qui est encore à l'université ? Bref trève de plaisanterie veux-tu, dire que je suis contre tout changement est un raccourci, qui en plus de me sembler faux, est dangereux.

Ce raccourci est faux car je suis favorable à un changement, mais pas à un changement de société sous couvert d'une vulgaire petite loi qui, en plus d'être inadaptée au contexte économique et social, risque de mettre des tonnes d'étudiants sur la paille...
S'il s'agissait d'une modification qui n'allait pas brader les acquis sociaux sur l'autel du capitalisme néo-libéral là je serais d'accord.
S'il s'agissait d'une modification qui allait dans le sens de la majorité, plutot que des individualités, là je serais d'accord.
Malheuresement, le processus de Bologne, d'où la LRU est issue, est une loi de globalisation du néo-libéralisme économique, qui considère l'éducation nationale comme une marchandise et l'étudiant comme un client, or l'enseignement ne doit pas s'offrir sur l'autel sacrificiel du commerce.

"Université de Savoie, pôle d'excellence coincé entre Lyon et Grenoble, qui dans le système actuel se retrouve de fait considéré comme une fac bas de gamme alors que certains de nos UFR sont reconnus au niveau mondial, La loi LRU nous permet de capitaliser sur nos points forts (très forte proximité avec le tissu industriel local) pour devenir un phare plus qu'un suiveur"

Euh... ce qui fait l'université n'est pas les murs, mais les UFRs... L'université de Lille3 n'est pas une université d'excélence, pourtant certains enseignements sont très réputés (Anglais nottament, 3ème de France derrière les 2 Parisiennes), l'Université des Sciences et Technologie de Lille 1 ne fait pas de bruit, mais certains enseignement sont très réputés, et les diplomés qui en sortent sont embauchés à 15 000 € par mois...
Tu me parles de Pôle d'excelence... Très bien, mais sais-tu exactement ce qu'on met derrière ? ou plutot ce que le gouvernement, et les entreprises mettent derrière ? Je ne pense pas, car si tel était le cas, tu ne fanfaronnerais pas...
Revenir en haut Aller en bas
le.pere.verdure
En train de reflechir
En train de reflechir


Masculin
Nombre de messages : 45
Age : 40
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur   Mer 27 Mai 2009 - 19:42

"Ca a encore été voté il y a quelques jours, à Paris 3, Paris 4 et Rennes 2."

euh... non ca date de mi-mars... ca a fait la une des journaux nationaux, nottament pour les 2 premières...
Revenir en haut Aller en bas
Chuck Norris
The Star
The Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 483
Age : 97
Localisation : la ou se trouve l'ennemi
Date d'inscription : 12/02/2009

MessageSujet: Re: Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur   Mer 27 Mai 2009 - 20:35

Citation :
La LRU n'est pas une loi modificative. Elle ne
modifie rien, elle offre un nouveau cadre législatif aux établissements
universitaires.

La LRU est une loi modificative, SI. Elle modifie les règles précedemment en vigueur, mais sans en créer de nouvelles de toutes pièces.



Citation :
S'il s'agissait d'une modification qui n'allait pas
brader les acquis sociaux sur l'autel du capitalisme néo-libéral là je
serais d'accord.
S'il s'agissait d'une modification qui allait dans le sens de la majorité, plutot que des individualités, là je serais d'accord.
Malheuresement,
le processus de Bologne, d'où la LRU est issue, est une loi de
globalisation du néo-libéralisme économique, qui considère l'éducation
nationale comme une marchandise et l'étudiant comme un client, or
l'enseignement ne doit pas s'offrir sur l'autel sacrificiel du
commerce.

L'enseignement est de fait une marchandise à partir du moment ou la qualité de celui ci conditionne les conditions d'une embauche. On peut ainsi mettre un "prix" sur une marque, sans qu'il soit pour autant dans le commerce. Ainsi, on peut jauger le prix de la marque "sorbonne", et des agences s'en charge très bien.


Citation :
Tu me parles de Pôle d'excelence... Très
bien, mais sais-tu exactement ce qu'on met derrière ? ou plutot ce que
le gouvernement, et les entreprises mettent derrière ? Je ne pense pas,
car si tel était le cas, tu ne fanfaronnerais pas...

Oui je sais très bien pour suivre depuis longtemps ce dossier, et pour y être partie prenante à l'heure actuelle.

Donc reprenons. Un UFR de SFA axé sur l'environnement et les métiers de la montagne de très haute qualité, ou grace aux premiers partenariats publics privés un centre de recherche sur le solaire a été créé, se placant dans les leaders mondiaux et permettant à des étudiants de s'exercer sur les plus hautes technologies, ainsi qu'attirant des entreprises du domaines du monde entier s'installant à coté et fournissant du taff à énormément de famille (ce qui explique un taux de chomage 3 fois inférieur à la moyenne et stable même en ces temps de crise entre autres ^^).

Un UFR de droit et d'économie avec notamment un institut du notariat très réputé, et un département de droit privé qui de par son rayonnement dans le pays est à l'origine du maintiens de la cours d'appel à chambéry (alors qu'elle devrait en théorie être à grenoble).

Un UFR de science humaines principalement reconnu pour son département de psychologie cognitive.


Mais avant tout, ce qui fait la réussite de cette université est que dès le début des lien avec les entreprises ont été tissés, les financements privés au sein de l'université ne sont pas nouveaux, sur tous les campus notamment au bourget on a autant de personnes bossant dans les différentes PME que d'étudiants qui n'ont de fait aucune difficulté a trouver des stages et un taff....

Bref, on a toujours été à la pointe de ce qui nous était permis, et la loi LRU va nous permettre de faire un pas supplémentaire en jouant sur cette avance pour s'imposer comme étant une université à taille humaine mais de très haut niveau.
Revenir en haut Aller en bas
le.pere.verdure
En train de reflechir
En train de reflechir


Masculin
Nombre de messages : 45
Age : 40
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur   Jeu 28 Mai 2009 - 14:48

Citation :
L'enseignement est de fait une marchandise à partir du moment ou la qualité de celui ci conditionne les conditions d'une embauche

L'Enseignement n'est une marchandise uniquement suite au processus de Bologne. En ce sens qu'avant, du temps de Napoléon 1er, le fondateur de l'université, l'enseignement etait accessible à tous.

Citation :
On peut ainsi mettre un "prix" sur une marque, sans qu'il soit pour autant dans le commerce.

euh... sur une marque oui, l'enseignement n'a pas de marque. La Sorbone n'est pas une marque. En ce sens, qu'elle est accessible à tous. Une marque est à titre commercial, l'enseignement se doit d'être gratuit pour être à disposition du plus grand nombre.

Je ne vois pas pourquoi tu parles d'"agences", ni le sens dans lequel tu l'entends...

Citation :
Oui je sais très bien pour suivre depuis longtemps ce dossier, et pour y être partie prenante à l'heure actuelle.

Ah bon ? tu es partie prenante du processus de Bologne à l'heure actuelle, tu sais donc que ce processus n'est qu'une pièce de la globalisation néo libérale économique. Et que cela conduit indubitablement au nivellement des enseignements. (Je vais te citer deux exemples concrets : trouves-tu normal que pour valider une année Master Professionnel, une simple signature de convention de stage suffise, indépemment de toute connaissance autres d'une part, et d'autres que dans certaines université de provinces le simple fait d'obtenir 30 crédits sur l'année (plus sur un semestre) par n'importe quel moyen que ce soit, suffise pour valider son année ou que dans d'autres universités on puisse "trainer" une UE fondamentale de 1ere année jusqu'en Master 2 ? Et cela peut apparaitre absurde, mais c'est la réalité dans certaines universités... et cela a été provoqué par la LRU)
Revenir en haut Aller en bas
le.pere.verdure
En train de reflechir
En train de reflechir


Masculin
Nombre de messages : 45
Age : 40
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur   Jeu 28 Mai 2009 - 15:07

"Donc reprenons. Un UFR de SFA axé sur l'environnement et les métiers de la montagne de très haute qualité, ou grace aux premiers partenariats publics privés un centre de recherche sur le solaire a été créé, se placant dans les leaders mondiaux et permettant à des étudiants de s'exercer sur les plus hautes technologies, ainsi qu'attirant des entreprises du domaines du monde entier s'installant à coté et fournissant du taff à énormément de famille (ce qui explique un taux de chomage 3 fois inférieur à la moyenne et stable même en ces temps de crise entre autres ^^)."

C'est une blague ? Sur Chambéry, le taux de chômage est de 11.64%, en Haute-Savoie, il est de 8.72%, alors qu'en France, il est de 8.2%. L'UFR Sciences Fondamentales Appliquées existe dans plein d'autres universités de France.


"Un UFR de droit et d'économie avec notamment un institut du notariat très réputé, et un département de droit privé qui de par son rayonnement dans le pays est à l'origine du maintiens de la cours d'appel à chambéry (alors qu'elle devrait en théorie être à grenoble)."

Cet argument ne tient pas non plus debout. Puisqu'il suffit d'être un peu censé pour savoir qu'un DESS de droit public obtenu à l'université de Paris 5 Descartes a davantage de valeur qu'un DESS de droit obtenu dans n'importe quelle autre université de France. D'autre part, le maintien de la Cours d'Appel à Chambéry est principalement dut à la situation géographique de la ville de Chambéry par rapport à celle de Grenoble.


Citation :
Un UFR de science humaines principalement reconnu pour son département de psychologie cognitive.

L'UFR de SHS de Lille III est reconnu pour son excelence en Anglais, en Psychologie, et pourtant je ne le monte pas en épingle...


'Bref, on a toujours été à la pointe de ce qui nous était permis, et la loi LRU va nous permettre de faire un pas supplémentaire en jouant sur cette avance pour s'imposer comme étant une université à taille humaine mais de très haut niveau"

Si l'université de Savoie a toujours été à la pointe des technologies, je ne vois pas ce que la loi LRU va changer pour elle...
Revenir en haut Aller en bas
Chuck Norris
The Star
The Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 483
Age : 97
Localisation : la ou se trouve l'ennemi
Date d'inscription : 12/02/2009

MessageSujet: Re: Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur   Jeu 28 Mai 2009 - 15:39

Citation :
C'est une blague ? Sur Chambéry, le taux de chômage est de 11.64%, en Haute-Savoie, il est de 8.72%, alors qu'en France, il est de 8.2%. L'UFR Sciences Fondamentales Appliquées existe dans plein d'autres universités de France.

D'après l'INSEE, le taux de chomage en Savoie (et en Haute Savoie), était au 4ème trimestre 2008 à 6% après une brusque hausse.

Hausse qui n'a pas touchée l'agglomération chambérienne, qui concentre toute son activité dans sa périphérie et tous ses logements sociaux dans sa ville centre, ce qui donne ça : 11% de chomage à chambéry, 5% sur l'ensemble de l'agglo.

Les zones touchées ont été les vallées industrielles, notamment dans le décolletage.

Mais tous les voyants sont encore en dessous de la moyenne nationale.


Citation :
Cet argument ne tient pas non plus debout.
Puisqu'il suffit d'être un peu censé pour savoir qu'un DESS de droit
public obtenu à l'université de Paris 5 Descartes a davantage de valeur
qu'un DESS de droit obtenu dans n'importe quelle autre université de
France. D'autre part, le maintien de la Cours d'Appel à Chambéry est
principalement dut à la situation géographique de la ville de Chambéry
par rapport à celle de Grenoble.

Et qu'un master (oui le DESS n'existe plus) en droit privé obtenu à Chambéry a une valeur supérieure à 99% des autres universités françaises.

Quand au droit public, devant Paris 5 tu as quand même Aix-Marseille 3 qui la distance assez largement.

Citation :
L'UFR Sciences Fondamentales Appliquées existe dans plein d'autres universités de France.

Mais aucune n'a de laboratoire de recherche de ce niveau dans ce domaine. SFA n'est que la dénomination administrative forcée par le ministère.


Citation :
Si l'université de Savoie a toujours été à la pointe des technologies, je ne vois pas ce que la loi LRU va changer pour elle...

Je ne te parle pas de technologie mais de partenariat avec le privé, professionalisation... Car les batiments de l'universités abrite déja quelques entreprises, maintenant la loi LRU va nous permettre d'utiliser non plus des failles juridiques mais bien une possibilité de se rapprocher encore de notre tissu industriel.
Revenir en haut Aller en bas
le.pere.verdure
En train de reflechir
En train de reflechir


Masculin
Nombre de messages : 45
Age : 40
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur   Jeu 28 Mai 2009 - 16:45

Citation :
Hausse qui n'a pas touchée l'agglomération chambérienne, qui concentre toute son activité dans sa périphérie et tous ses logements sociaux dans sa ville centre, ce qui donne ça : 11% de chomage à chambéry, 5% sur l'ensemble de l'agglo.

J'oubliait que Chambéry était sous une coupole... Rolling Eyes

Citation :
D'après l'INSEE, le taux de chomage en Savoie (et en Haute Savoie), était au 4ème trimestre 2008 à 6% après une brusque hausse

Euh... tu peux me dire quand la France a été touchée lors de la crise de 29 ? Je ne pense pas que les effets se sont fait immédiatement ressentir...

Citation :
Mais tous les voyants sont encore en dessous de la moyenne nationale.

Tu as bien sûr une source pour affirmer de telles inepsies ? de même que ta source sur l'INSEE...

Citation :
Et qu'un master (oui le DESS n'existe plus) en droit privé obtenu à Chambéry a une valeur supérieure à 99% des autres universités françaises.

Je demande aussi des sources de la première affirmation...

Citation :
Car les batiments de l'universités abrite déja quelques entreprises, maintenant la loi LRU va nous permettre d'utiliser non plus des failles juridiques mais bien une possibilité de se rapprocher encore de notre tissu industriel.

Je croyais que la LRU ne disait rien au sujet des murs des universités, serait-ce un mensonge ?
Revenir en haut Aller en bas
Chuck Norris
The Star
The Star
avatar

Masculin
Nombre de messages : 483
Age : 97
Localisation : la ou se trouve l'ennemi
Date d'inscription : 12/02/2009

MessageSujet: Re: Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur   Jeu 28 Mai 2009 - 17:05

Citation :
Euh... tu peux me dire quand la France a été
touchée lors de la crise de 29 ? Je ne pense pas que les effets se sont
fait immédiatement ressentir...

La crise de 29 a causé une perte de 60% des échanges mondiaux, contre meme pas 10% pour celle la... Rien à voir donc. On est dans un cas d'explosion de bulle spéculative, et les modèles sont alors prévisibles.

Citation :
Tu as bien sûr une source pour affirmer de telles inepsies ? de même que ta source sur l'INSEE...







Au quatrième trimestre 2008, le taux de chômage ((rapport
entre le nombre de chômeurs et la population active) dans la région
s'établit à 7,0 % (contre 7,8 % en France métropolitaine). Il augmente
de +0,6 point par rapport au trimestre précédent, comme au niveau
national. Après deux trimestres de stabilité, il s'oriente ainsi
fortement à la hausse.

Par département, le taux de chômage s'échelonne de 5,8% % dans l'Ain à
9,2 % dans la Drôme.









Taux de chômage

Ain 5,8 0,9
Ardèche 9,0 0,8
Drôme 9,2 0,7
Haute-Savoie 6,0 0,7
Loire 8,0 0,6
Isère 6,8 0,3
Savoie 6,0 0,2
Rhône 7,0 0,1
Rhône-Alpes 7,0 0,4
France 7,8 0,3

Et pour les murs, c'est au contraire pour moi l'un des points les plus importants de la LRU, la possibilité d'en devenir pleinement propriétaire. Ca évitera d'avoir 4.5 millions d'euros qui attendent sagement que les services du ministère signe les papiers autorisant les travaux comme on a ici pour le nouveau batiment.

Quand à la réputation de la fac de droit, c'est une réputation dans le milieu, aucun classement officiel n'existant pour l'instant, aucune des facs ne respectant l'obligation de publier les taux des réussites, taux de placement et salaires moyens.

Ce sera chose faite chez nous dès l'an prochain, on a voté ça l'autre jour.
Revenir en haut Aller en bas
le.pere.verdure
En train de reflechir
En train de reflechir


Masculin
Nombre de messages : 45
Age : 40
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur   Jeu 28 Mai 2009 - 17:36

Citation :
La crise de 29 a causé une perte de 60% des échanges mondiaux, contre meme pas 10% pour celle la... Rien à voir donc. On est dans un cas d'explosion de bulle spéculative, et les modèles sont alors prévisibles.

Telement prévisible, que les experts ne savent pas encore en déterminer la fin.

Ton exemple ne montre strictement rien, du moins pas que le phénomène est dût à la LRU... Rolling Eyes (j'attends toujours la source)


Citation :
aucune des facs ne respectant l'obligation de publier les taux des réussites, taux de placement et salaires moyens.

Et pour cause, il n'y a aucune obligation de les publier Rolling Eyes
Pour ta culture, sache que ce que vous avez voté est en complète violation de la législation française, et risque donc d'être invalidé par le Tribunal Administratif... En effet, le salaire de chacun (d'où est issu le salaire moyen) est du domaine privé.
Revenir en haut Aller en bas
le.pere.verdure
En train de reflechir
En train de reflechir


Masculin
Nombre de messages : 45
Age : 40
Localisation : Lille
Date d'inscription : 26/05/2009

MessageSujet: Re: Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur   Jeu 28 Mai 2009 - 17:39

Citation :
aucun classement officiel n'existant pour l'instant

La mise en concurrence des étudiants est un système qui ne favorise guère la diffusion des connaissances
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Universités: la levée des blocages prend de l'ampleur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des blocages
» Le mouvement de protestation prend de l’ampleur à l’université de Tizi Ouzou
» Stonehenge: le mystère prend de l'ampleur
» Stagiaires : "Le mouvement prend de l’ampleur chaque jour, et des manifestations sont à prévoir d’ici peu".
» Université de double inscription

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Elus Lycéens :: Vie Lycéenne :: Lycéens :: L'éducation-
Sauter vers: